Franquin est surtout connu dans le monde de la BD franco-belge pour son personnage de Gaston et bien sûr de nombreux et inoubliables tomes de Spirou et Fantasio, mais pendant une période sombre, il sortit d'un coup deux albums (réunis aujourd'hui en une intégrale chez Fluide Glacial) qui sont autant de baffes dans la tronche d'un pauvre lecteur n'en revenant pas alors d'un humour si noir pour une BD au fond, bien noire.

frankin

Au délà des conventions, Franquin n'hésite pas et s'en prend à tout : chasseurs, pauvres, riches, patrons, ouvriers, vieux, multinationales, vacanciers... Au fond tout le monde y passe (c'est ça qui est jouissif). Et quand on a pas de cible précise, on s'en prend à l'humanité entière qu'on hésite pas a faire disparaître, zigouiller, torturer et autres sévices de fin du monde...


frankin2


Surtout, Idées Noires s'avère et reste un Ovni puisqu'avant lui on avait pas vraiment vu ça auparavant et qu'on ne l'a pas vraiment vu non plus après. L'oeuvre s'avère ne prendre aucune pincette et fait donc par là même office de réconfort, choc visuel, exutoire et tout ce qu'on pourra y voir et y mettre... Car si vous avez lu les planches, vous aussi ne pouvez rester indifférents.


frankin3


Une oeuvre cynique, ironique, bête et méchante et indispensable.